vil


vil

vil, vile [ vil ] adj.
• 1080; lat. vilis « à bas prix »
1Littér. Qui inspire le mépris. Spécialt Qui est sans dignité, sans courage ou sans loyauté. abject, 1. bas, ignoble, indigne, infâme, lâche, méprisable, misérable. « En proie aux geôliers vils comme un vil criminel » (Hugo). Vil courtisan, flatteur. servile. Plaisant Vil séducteur. Le christianisme « ordonne à l'homme de reconnaître qu'il est vil » (Pascal). Rendre vil. avilir. Action vile. vilenie. « Un vil amour du gain » (Boileau).
2(v. 1138) Vx Qui est de la plus basse condition (opposé à noble ). « Ce vil état de pauvre villageoise » (Molière). Vil métier. « Ces naissances viles et vulgaires » (Bossuet).
Sans qualité, sans noblesse. « Une vile et mécanique industrie » (Montesquieu).
3(v. 1190) Vx Qui est sans valeur. Métaux vils. « Comment en un plomb vil l'or pur s'est-il changé ? » (Racine).
(1538) Mod. À vil prix : à très bas prix.
⊗ CONTR. Estimable, noble. Cher. ⊗ HOM. Ville.

vil, vile adjectif (latin vilis) Littéraire Qui suscite le plus profond mépris : Un vil amour du gain.vil, vile (expressions) adjectif (latin vilis) Littéraire À vil prix, très bon marché. ● vil, vile (homonymes) adjectif (latin vilis) Littéraire ville nom fémininvil, vile (synonymes) adjectif (latin vilis) Littéraire Qui suscite le plus profond mépris
Synonymes :
- bas
- infâme
- méprisable
Contraires :
- édifiant
- élevé

vil, vile
adj.
d1./d Loc. à vil prix: à un prix très bas.
d2./d Litt. Bas, méprisable. Une action bien vile. Une âme vile.
|| (Choses) Grossier, sans noblesse. être employé à de viles besognes.

⇒VIL, VILE, adj.
A. — [En parlant d'un inanimé]
1. Qui a peu de valeur, méprisable. Tel, nu, sordide, affreux, nourri des plus vils mets, Esclavevois, mon corps en a gardé les signesJe suis né libre (HEREDIA, Trophées, 1893, p. 47). On vous instruit à ce qu'il y a de plus élégant, de plus profond et de plus ferme dans l'immense trésor de notre littérature. Faites-en votre nourriture préférée. N'y voyez pas une vile matière de programmes, une dose amère de médecine pour examens (VALÉRY, Variété IV, 1938, p. 154).
2. En partic. Dont la valeur monétaire est peu élevée. Eh! que me fait votre or! reprit l'hôtesse; précieux dans vos mains, il deviendra dans les miennes plus vil que l'étain (HUGO, Han d'Isl., 1823, p. 142).
À vil prix. V. prix I A 3 b.
Métaux vils. Métaux sans valeur. [La chimie] croyait à des élixirs de longue vie et à la transmutation des métaux vils en métaux précieux (PASTEUR ds Travaux, 1895, p. 415).
B. — [En parlant d'une pers., d'un groupe de pers.]
1. Vx. Qui est de basse condition. Ayant examiné les habillements, la tournure et la figure de toutes ces femmes, il en remarqua très peu que l'on pût ranger parmi la classe de la vile populace (Le Moniteur, t. 2, 1789, p. 529). Le bruit se répand un jour que la femme d'un vil artisan a donné naissance à ce roi si long-temps promis (CHATEAUBR., Martyrs, t. 3, 1810, p. 13).
En partic. Qui n'est pas noble. Vil roturier. Le duc de Saint-Simon s'est plaint de ce règne de vile bourgeoisie. Sous Louis XV, d'Argenson dira avec le même dédain: « Satrapie de roture » (BAINVILLE, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 234).
♦ [P. méton. du subst.] La noblesse était indignée de l'audace des gens de vile naissance, dont Sylla aimait à s'entourer (MICHELET, Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 206).
2. Qui est abject, méprisable; qui manifeste de la bassesse, de la vulgarité. Synon. indigne, infâme.
a) [En parlant d'une pers.] Vil assassin, coquin, courtisan, criminel, ennemi, séducteur, scélérat; vile canaille, créature, espèce, multitude. Ceux-là sont des fuyards, des filous, des escarpes, Des maires dont la boue a souillé les écharpes, De vils banqueroutiers esquivés nuitamment, Que l'extradition réclame (GLATIGNY, Fer rouge, 1870, p. 55). Hier méchant et injuste, parce qu'humilié dans ma gloriole sexuelle. Vil demain en recommençant mes caresses, sachant qu'elle ne fait que les supporter (MONTHERL., Pitié femmes, 1936, p. 1103).
— [P. méton. du subst.] Car ton soleil, Jésus, ne s'était point levé Sur la femme, chair vile, et sur l'homme énervé (LECONTE DE LISLE, Poèmes barb., 1878, p. 335).
b) [En parlant d'un animal] Vil bétail. Les Égyptiens, qui regardaient comme des dieux les plus vils animaux, ont été punis (Théol. cath. t. 4, 1 1920, p. 1014).
c) [En parlant d'un inanimé] Vil moyen, trafic. Quel pays, que celui où le travail fait déroger, où il est honorable de consommer et humiliant de produire, où les professions pénibles sont dites viles, comme s'il pouvait y avoir autre chose de vil que le vice, et comme si c'était dans les classes laborieuses qu'il y a le plus de cette vilité, la seule réelle? (SIEYÈS, Tiers état, 1789, pp. 57-58). Il regagna misérablement son lit, tête basse, avec une sorte d'humilité vile qui marquait bien la profondeur de sa chute, son caractère irréparable (BERNANOS, Imposture, 1927, p. 335).
REM. Vilement, adv. [Corresp. à supra B 2] De manière vile. Ce n'est pas bien fier, Hanotaux m'ayant lâché le plus vilement du monde, le jour même où il parut devenir quelqu'un (BLOY, Journal, 1895, p. 196).
Prononc. et Orth.:[vil]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 « qui inspire le mépris, méprisable » (Roland, éd. J. Bédier, 1240); 2. ca 1140 « qui, dans une hiérarchie, occupe le plus bas degré » (GEFFREI GAIMAR, Hist. des Anglais, éd. A. Bell, 4761); 3. ca 1200 « qui est de peu de valeur ou sans valeur » (Moralités sur Job, éd. W. Foerster, p. 307, 42: viz); ca 1288 vil (JOINV., Credo, XXXIII ds GDF. Compl.); 1518 à vil prix (Édit ds Rec. gén. des anc. lois fr., t. 12, p. 162). Du lat. vilis « à bas prix » d'où « méprisable ». Fréq. abs. littér.:1 543. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 3 533, b) 2 389; XXe s.: a) 2 106, b) 999. Bbg. ROBREAU (Y.). L'Honneur et la honte. Genève, 1981, pp. 181-188.

vil, vile [vil] adj.
ÉTYM. 1080, Chanson de Roland; du lat. vilis « à bas prix ». REM. En général placé avant le nom, ou épithète, le mot est du style soutenu, sauf en locution.
1 Qui inspire le mépris; spécialt, qui est sans dignité, sans honneur, sans courage ou sans loyauté. Abject (cit. 1), affreux, 1. bas (cit. 36 et 39), corrompu, dépravé, ignoble, impur, indigne, infâme, innommable, lâche (infra cit. 11), méprisable, misérable, servile (→ Avide, cit. 9). || Homme vil. Coquin, crapule, gredin. || « En proie aux geôliers (cit. 3) vils comme un vil criminel ». || Vil courtisan, flatteur, intrigant; vil séducteur (→ Plier, cit. 9). || Vile canaille, multitude (cit. 14), racaille, populace. Écume, fange, 1. lie, ramas, 1. tourbe. || L'homme est vil (→ Ordonner, cit. 8, Pascal). || Rendre vil. Abaisser, avilir, corrompre, ravilir, souiller.(Choses; plutôt après le nom). || Âme vile, caractère vil. Bassesse, boue, vilenie. || Action vile. Indignité, infamie, honte; honteux. || Les intérêts (cit. 20) les plus vils (→ Pécuniaire, cit. 1). || Un vil amour du gain (cit. 6). || L'opportunisme (cit. 2) est vil. || Le monde n'a jamais été si vil. Petit (II., 3.), mesquin, plat, vulgaire (→ Mazette, cit. 4).N. m. || « Mon horreur pour le vil… » (Stendhal, Souvenirs d'égotisme, p. 32).
1 (…) tel qui se croit vicieux n'est que vil (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. I, p. 225.
2 Je n'en conclus pas moins (…) que sa nature devait être vile, qu'il ne reculait quand il le fallait devant aucune platitude, ignorait la reconnaissance.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. X, p. 63.
2 (V. 1238). Vx, littér. Qui est de la plus basse condition (opposé à noble, cit. 5; → Étude, cit. 51; gladiateur, cit. 1). 1. Bas, rien (de rien). || Vil personnage (cf. Faquin, manant, gueux). || De vils baladins (cit. 4). || « Ces naissances viles et vulgaires » (Bossuet).Vil esclave (→ Attacher, cit. 96). || Vile populace (→ Boue, cit. 4; pièce, cit. 21).REM. Dans ces expressions, vil implique plus ou moins la réprobation morale (→ ci-dessus, 1.). — Par ext. || Vil état (→ Honorable, cit. 4), vil métier, vil emploi (→ Éreinter, cit. 5).
Sans qualité, sans noblesse. || Une vile et mécanique industrie (→ Compromettre, cit. 5). || Les objets les plus vils (→ Réalisme, cit. 1).
3 Non, s'il vous plaît ! moi, gâter par un vil salaire le bon service que j'ai fait ! Ma récompense est de mourir chez vous.
Beaumarchais, la Mère coupable, V, 8.
4 Si quelque vil débris barre la voie humaine,
Écartons de la main l'obstacle qui la gêne (…)
Lamartine, Recueillements poétiques, « Utopie ».
3 (V. 1190). Vx (placé après le nom). Qui est sans valeur. || Métaux (cit. 3) vils. || « Comment en un plomb vil l'or pur s'est-il changé ? » (cit. 70).
(1538). Mod. À vil prix : à très bas prix (→ Pour une bouchée de pain). || Acheter, vendre qqch. à vil prix.
5 — À vil prix, dit Paul.
— Pas vil, bas.
R. Queneau, le Dimanche de la vie, p. 130.
CONTR. Estimable, généreux, noble, pur, sublime. — Illustre. — Cher, précieux.
DÉR. Vilement.
COMP. Avilir, ravilir.
HOM. Ville.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • vil — vil …   Dictionnaire des rimes

  • vil — vil, ile (vil, vi l ) adj. 1°   Qui est de peu de valeur. •   Comment en un plomb vil l or pur s est il changé ?, RAC. Ath. III, 7.    Une chose de vil prix, une chose de peu de valeur.    Cette marchandise est à vil prix, elle est à beaucoup… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • vil — VIL, Ă, vili, e, adj. (Franţuzism înv.) De proastă calitate, demn de dispreţuit, ordinar; josnic; abject. – Din fr. vil. Trimis de oprocopiuc, 17.03.2004. Sursa: DEX 98  VIL adj., s. v. abject, infam, josnic, mişel, mizerabil, mârşav, nedemn,… …   Dicționar Român

  • vil — VIL, [v]ile. adj. Bas, abject, contemptible. C est un homme vil & abject. vile condition. profession trop vile. une ame vile & basse. vil & mercenaire. c est un trafic trop vil. des choses viles. On dit, qu Une chose est de vil prix, est à vil… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • vil — (Del lat. vilis). 1. adj. Abatido, bajo o despreciable. 2. Indigno, torpe, infame. 3. Dicho de una persona: Que falta o corresponde mal a la confianza que en ella se pone. U. t. c. s.) ☛ V. el vil metal, garrote vil …   Diccionario de la lengua española

  • VIL — and similar can refer to: * Vertically integrated liquid, a estimate of the mass of precipitation within a cloud * Flanders Institute for Logistics (VIL), a non profit organization by the Flemish government * The IATA code for Dakhla AirportOr… …   Wikipedia

  • vil — Vil, Vilis. Vendre à vil pris, Vili vendere, Male vendere. Chose vile et basse, Abiectum et humile. Qui fait toutes choses viles pour argent, Homo sordidus …   Thresor de la langue françoyse

  • vil|li — «VIHL y», noun. plural of vil|lus. 1. tiny, hairlike parts growing out of a membrane, especially those of the small intestine. The villi aid in absorbing certain substances. 2. Botany. the long, straight, soft hairs that cover the fruit, flowers …   Useful english dictionary

  • vil — abbrev. village * * * …   Universalium

  • vil — Mot Monosíl·lab Adjectiu invariable …   Diccionari Català-Català


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.